Renault R8 Gordini

La fabrique à champions !

Tous les amateurs de voitures sportives connaissent la Renault 8 Gordini. La « Gorde », comme la surnomment affectueusement ses fans, est l'icône sportive française de la génération d'après guerre. Bon marché, sportive à souhait, la Renault 8 est entrée par la grande porte au Panthéon de la voiture de sport.

Cela peut paraitre étonnant pour certains, mais la compétition a toujours fait parti de l'ADN de Renault et ce dès le début du 20eme siècle ! Dès premières victoires en Grand Prix avec la Renault AK aux records de vitesse de l'Étoile Filante sur le lac salé de Bonneville en 1956, Renault a toujours travaillé à la performance et l'innovation !

  

Au cours des années 50, l'idée de développer des sportives à partir de modèles populaires se repand chez les constructeurs européens (Abarth 500, MG/A) et Renault y voit l'opportunité d'y briller. En découlera en 1957 un dérivé sportif de la Renault Dauphine, la Gordini. La type 1093 s'imposera même en rallye avec une victoire au Tour de Corse en 1962 juste avant de passer le flambeau à la fameuse Renault R8 !

  

Lancée en 1962 pour remplacer la Dauphine, la Renault 8 conserve son architecture avec un 4 cylindres en ligne monté en position arrière. Sera ensuite proposée une montée en gamme en 1964 avec la Major, une version plus huppée, mieux finie avec un tableau de bord retravaillé, dont le moteur Cléon-fonte est porté à 1108 cm3 et 50 ch (R1132). Cette première version Major ne restera pas au catalogue très longtemps puisqu’en 1965, elle disparaîtra pour laisser place à la Renault 10, version plus luxueuse et recarrossée de la R8 … Bon et celle qui nous intéresse aujourd'hui alors ? On y vient !

La R8 Gordini (type R1134) est présentée en grande pompe au Salon de Paris en septembre 1964. le communiqué de presse annonce "La Renault 8 Gordini doit permettre à toute une clientèle d'amateurs de conduite sportive de satisfaire leur passion sans pour cela devoir investir plus que le prix d'une voiture de grande série". Elle est en fait, l'une des premières voitures de sport abordables.

Révélée dans une teinte bleue spécifique (bleu France 418) et avec sa fameuse double bande blanche, Amédée Gordini y a greffé le 4 cylindres de 1108 cm3 dont la puissance est portée à 77,5 ch grâce à une culasse hémisphérique et aux deux carburateurs double corps Solex. Légère, naturellement sportive par son architecture, elle sera un succès commercial grâce a son prix de vente inferieur à celui des Austin Cooper S et Lotus Cortina !

  

L'enthousiasme des clients est aussi porté par un engagement en compétition couronné de succès. Un mois après sa présentation, la R8 Gordini s'adjuge la victoire en rallye au Tour de Corse, puis récidive en 1965 et 1966 devant les Alfa Romeo GTA et autres Porsche 911 avec son évolution, la 1300 ! La Renault 8 Gordini 1300 (type R1135) accueille un nouveau moteur type 812-00 qui voit sa cylindrée porté à 1255 cm3 et gagne 11.5 ch ! Elle gagne aussi un rapport sur sa boite de vitesse mécanique ! Les performances montent d'un cran et la concurrence ne suit plus ! Sa popularité est telle qu'un championnat lui y est dédiée à partir de 1966. Les néophytes du talon-pointe et des glisses contrôlées se retrouvent à se tirer la bourre sur des circuits français. Nombreux parmi eux se révèleront et poursuivront brillamment dans les catégories supérieures : Jean-Pierre Jarier et Jean-Pierre Jabouille pour ne citer que les plus connus !

L'apogée de ces rassemblements sera le fameux jour G où tous les propriétaires de Gordini seront invités à se rendre au circuit du Paul Ricard lors de l'été 1970 pour une grande fête en présence d' Amédée Gordini.  Au delà des festivités, Renault choisi cet événement pour présenter la remplaçante à moteur avant, la Renault 12... 

  

De 1964 à 1970, 11,607 R8 Gordini dont 8 981 en version 1300, ont été fabriquées dans l'usine Renault à Flins, en bord de Seine. Plus de 50 ans plus tard, elle reste l'une des icônes de l'automobile française et possède une côte de popularité très élevée. Si elle s'adressait à l'époque à des portefeuilles faiblement fournis, sa côte actuelle qui est aux alentours des 50 000€, en fait un véhicule de collectionneurs fortunés !

VOUS POURRIEZ AIMER :

 

  

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published